Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Flørent

De Bussaco à Fuentes (30) : Wellington et son état-major

31 Mai 2021, 05:57am

Arthur Wellesley, vicomte de Wellington, est entré dans la légende comme le général qui infligera l’ultime défaite de Napoléon à Waterloo.

Mais auparavant, Wellington mène les campagnes successives de défense du Portugal puis d’offensive à travers l’Espagne contre la France, s’arrêtant à Toulouse en 1814.

De gauche à droite : Picton et un officier portugais, Somerset, Wellington, un officier des Gordon Highlanders, un officier de la RHA et un aide de camp.

De gauche à droite : Picton et un officier portugais, Somerset, Wellington, un officier des Gordon Highlanders, un officier de la RHA et un aide de camp.

D’origine anglo-irlandaise, Arthur Wellesley commence sa carrière en Irlande, aux Pays-Bas puis aux Indes. Grâce au système d’achat des charges, il progresse rapidement dans la hiérarchie militaire, bénéficiant de l’appui politique de son frère.

Dès 1808, il est envoyé au Portugal pour contrer l’invasion française et remporte sa première victoire décisive à Vimeiro. Dans les années suivantes, il est vainqueur des batailles de Talavera  en 1809 et Bussaco en 1810. S’étant replié suite à celle-ci sur les lignes de fortifications de Torres Vedras, c’est à l’usure qu’il force le Maréchal Massena à retraiter l’année suivante vers l’Espagne et entame sa poursuite.

À Fuentes de Oñoro en 1811, le résultat est plutôt un match nul, Wellington jouant avec le feu par un placement étrange de ses forces, manquant de se faire tourner par sa droite. C’est certainement la solidité de son armée en défense mais surtout le manque de coordination du côté des Français qui le sauve.

Waterloo sera sa dernière bataille. A cette occasion, il aurait dit que « Rien, hormis une bataille perdue, n’est plus triste qu’une bataille gagnée » devant l’entendu du carnage.

Il gagne ensuite la politique et sera deux fois Premier Ministre du Royaume-Uni.

De Bussaco à Fuentes (30) : Wellington et son état-major

Wellington est accompagné par son secrétaire militaire Fitzroy Somerset. Celui-ci restera à son service jusqu’à Waterloo où il sera grièvement blessé par un éclat d’obus qui nécessitera l’amputation de son bras droit. Nommé ensuite baron Raglan et Lord, Somerset commandera l’expédition britannique en Russie lors de la guerre de Crimée en 1854, où il décédera de dysenterie l’année suivante.

Les figurines sont des AB, sauf l’officier écossais qui est un Xan.

Les figurines sont des AB, sauf l’officier écossais qui est un Xan.

De Bussaco à Fuentes (30) : Wellington et son état-major

Enfin, j’ai également peint le général Picton,  commandant la 3e division anglo-portugaise. Rugueux gallois, il est fameux pour ses tenues pas très réglementaires...

Il est ici en civil, en discussion avec un officier portugais.

Commenter cet article