Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Flørent

Kampfgruppe Brinkmann

22 Juillet 2022, 06:14am

Le SS-Sturmbannführer Heinz Brinkmann commande un groupe de combat provisoire (Kampfgruppe) qui intervient contre les paras britanniques qui ont pris position autour du pont d’Arnhem.

Parmi ses troupes, sa propre unité : le SS-Panzer-Aufklärungs-Abteilung 10, escadron de reconnaissance de la division SS Frundsberg.

Un SdKfz 250/3 de commandement et deux SdKfz 222 de reconnaissance. Les modèles sont des impressions 3D en résine.
Un SdKfz 250/3 de commandement et deux SdKfz 222 de reconnaissance. Les modèles sont des impressions 3D en résine.

Un SdKfz 250/3 de commandement et deux SdKfz 222 de reconnaissance. Les modèles sont des impressions 3D en résine.

Voir les commentaires

L’Achilles des Guards

21 Juillet 2022, 11:50am

Un chasseur de char Achilles (M10 américain équipé d’un canon de 17pdr britannique) du 21st Antitank Regiment, RA.

Le modèle est une impression 3D
Le modèle est une impression 3D

Le modèle est une impression 3D

Pour la petite histoire, il s'agit du 200e article de ce blog !

Voir les commentaires

Red Devils : compléments

20 Juillet 2022, 21:07pm

Dans l’idée de réaliser des scénarios pour Blitzkrieg Commander ou Guerre Éclair (de Vae Victis) où l'échelle est plus opérationnelle que pour Blitzkrieg (plus tactique), j’ai ajouté quelques unités de paras anglais à ma collection.

D’abord, une pièce antichar de 17 livres avec son tracteur Morris C8 Cut-Down (version aéroportée).

Le canon et le camion sont des impressions 3D en résine, les servants en batterie des PSC.
Le canon et le camion sont des impressions 3D en résine, les servants en batterie des PSC.Le canon et le camion sont des impressions 3D en résine, les servants en batterie des PSC.
Le canon et le camion sont des impressions 3D en résine, les servants en batterie des PSC.

Le canon et le camion sont des impressions 3D en résine, les servants en batterie des PSC.

Pour transporter un QG, une Jeep en impression 3D aussi.

 

 

Et une unité sensée représenter la 21st Independant Company.

Les éclaireurs -pathfinders- britanniques étaient regroupés en unités indépendantes : celle de la 1st Airborne Division était la 21st Independent Company. Elle consistait en trois pelotons de 50 hommes commandés par un lieutenant. Une fois que leurs tâches de marquage des zones d'atterrissages étaient   terminées, la compagnie devenait une réserve pour la division.

Ces membres étaient choisis individuellement par le Major Bernard Wilson,  commandant de la 21st, parmi les volontaires de la 1st Airborne Division qui devenaient ainsi la « crème de la crème ».

Voir les commentaires

¡No Pasarán! Le carrefour d’Aragon

15 Juillet 2022, 21:30pm

En 1936, l’Ouest de l’Aragon est plutôt nationaliste, tandis que la proximité de la Catalogne fait pencher la partie Est vers les Républicains.

Un village entre les deux doit être pris pour s’assurer le carrefour entre deux routes. Pour remporter la victoire, il faut contrôler l’église, le cimetière et la maison.

Ordre de bataille nationaliste :

  • Un chef de colonne carliste
  • Deux bataillons à 4 éléments de Requetés
  • Un bataillon de la Falange à 5 éléments
  • Un élément indépendant de char FT17
  • Un régiment de cavalerie à 4 éléments plus un élément de MMG (intervient sur un as noir)

Ordre de bataille républicain :

  • Un chef de colonne des milices antifascistes catalanes
  • Un bataillon de milice du PSUC (Parti socialiste unifié de Catalogne) à 3 éléments plus une MMG
  • Un bataillon de milice du POUM à 4 éléments
  • Un bataillon de Gardes Civils à 4 éléments
  • Un bataillon de Carabiniers à 2 éléments
  • Un camion blindé

Interviennent sur un as rouge :

  • Un chef de colonne anarchiste
  • Deux bataillons de milice anarchiste à 3 éléments 
  •  Deux camions blindés
¡No Pasarán! Le carrefour d’Aragon
¡No Pasarán! Le carrefour d’Aragon

Les Carabiniers montent vers le carrefour couverts derrière le camion Constructora, tandis que les gardes civils s’installent dans l’église.

Les Carlistes se concentrent sur le cimetière avant que les milices socialistes ne l’investissent.

 

Les miliciens de la Falange dans le verger derrière la maison, attendent leur heure. Le FT17 s’avance sur la route vers la barricade.

Les miliciens de la Falange dans le verger derrière la maison, attendent leur heure. Le FT17 s’avance sur la route vers la barricade.

C’est le moment où la cavalerie nationaliste arrive sur le champ de bataille.

Elle va venir menacer le flanc droit républicain.

La Guardia Civile est en mauvaise posture face aux cavaliers de l’armée.

La Guardia Civile est en mauvaise posture face aux cavaliers de l’armée.

Ceux-ci répliquent en se lançant à l’assaut du cimetière, puisqu’il tiennent solidement l’église et la rue avec les paramilitaires.

Avec leur enthousiasme et malgré leur manque d’entraînement par rapport aux Requetés rompus au combat, les miliciens entrent dans le cimetière !

Le FT17 tente lui de renverser la barricade, mais les Carabiniers (gardes-frontières de la République) le repousse !

 

Aux cris de Por Dios, por la Patria y el Rey, les fanatiques carlistes contre-attaquent dans le cimetière et poursuivent les miliciens qui s’enfuient, mais doivent se replier à leur tour sous le feu d’une mitrailleuse en batterie dans le champ.
 

Une partie des bérets rouges investissent cependant l’église où le feu conjugué des mitrailleuses des cavaliers et du char FT17 ouvrent des brèches dans les rangs de la Benemérita.

C’est à ce moment que la colonne anarchiste débarque sur la table.

C’est à ce moment que la colonne anarchiste débarque sur la table.

Alors qu’une contre-attaque des Carabiniers chasse les Carlistes de l’église, c’est au tour des Phalangistes de se ruer à l’assaut.

Et la colonne de miliciens anarchistes se jette de son côté sur le cimetière.

Mais en chantant l’Oriamendi, et bien abrités derrière les murets, les Navarrais les repoussent dans une lutte acharnée.

 

Un dernier assaut dans l’église ne parviendra pas à en déloger les derniers gardes civils, ce sera finalement une victoire marginale pour les Nationalistes.

 

Cueste lo que cueste
Se ha de conseguir
Venga el Rey de España
A la corte de Madrid.

Marcha de Oriamendi

Ce que je trouve ludique dans le jeu ¡No Pasarán!, c’est le système de carte de jeu traditionnel à 32 cartes qui détermine le jouer en phase. Ainsi, sur une carte rouge, c’est le Républicain qui joue jusqu’à ce qu’on tire une carte noire. Cela change du traditionnel système où chaque joueur joue alternativement.

Voir les commentaires

Dans mon pays d'Espagne !

8 Juillet 2022, 07:34am

Pour décorer les tables de la campagne d'Espagne et de la guerre civile, j'ai peint quelques bâtiments typiques en résine de la gamme de Loïc Neveu.

 

Dans mon pays d'Espagne !
Dans mon pays d'Espagne !

Voir les commentaires

Le tournoi ADG Lugdunum

7 Juillet 2022, 08:10am

Les 25 et 26 juin derniers, je participais au tournoi de Lugdunum qui se tenait au château Sans Souci à Lyon.

Le thème était L’Europe et la Méditerranée féodale de 1050 à 1329.

J'ai déjà participé à plusieurs tournois tournant autour de ce thème avec mes Français Féodaux, mais je décidais de varier et d'étrenner pour la première fois en tournoi mon armée arabe de la période Croisades en basant la composition sur une liste Egyptiens Ayyubides, période du grand Saladin.

Corps 1 : général stratège (Saladin)

  • 2 fantassins moyens impétueux (Ghazis)
  • 2 archers (Soudanais)
  • 3 cavaliers lourds impact (Syriens et Kurdes)
  • 1 cavalier moyen et 1 cavalier léger impact (Bédouins)
  • 2 infanteries légères arc
  • 2 levées (milices Ahdat)

Corps 2 : général brillant

  • 4 cavaliers lourds arc élite (Mamelouks et Halqa)
  • 2 cavaliers léger arc (Turcomans)

Corps 3 : général ordinaire inclus

  • 3 cavaliers lourds arc élite (Mamelouks et Halqa)

Le seuil de démoralisation est de 22 plaquettes, c'est peu mais c'est très bien commandé et avec des troupes de qualité.

La tactique est de casser une aile avec les cavaliers en s'appuyant sur un terrain accidenté avec l'infanterie du premier corps.

Pour la première partie, c'est Jérémy et ses Croisés tardifs. C'est plutôt une bonne nouvelle, mais qui se terminera en catastrophe...

En effet, mon positionnement est correct et je fais quelques pertes à son aile de chevaliers. A cet instant, je pense pouvoir encaisser leur charge avec mes cavaliers... sauf que leurs pertes ne neutralisent pas suffisamment les facteurs des Francs qui déciment mes Mamelouks ! J'aurais dû retarder le choc : première défaite !

 

Pour la deuxième partie, c'est le sympathique (et excellent) belge Étienne, que j'ai déjà rencontré par le passé. Il joue une armée Communes italiennes avec trois chariots avec lames, une troupe que je maîtrise peu, ce qui va finalement troubler ma réflexion.

Cette fois c'est mon placement qui me fera perdre, et un manque de chance aux dés. Mes cavaliers archers font finalement peu de pertes au tir et sont concentrés face à une masse qu'ils ne peuvent tourner. Quant à ma cavalerie impact, elle reste dans le vent pendant toute la partie. Etienne pousse avec ses chevaliers et remporte cette partie : deuxième défaite !

 

Dernière partie du samedi : Jean-Marc, un joueur que je connais bien pour m'être entraîné à plusieurs reprises avec lui quand je travaillais à Lyon. Il joue une armée normande avec un allié breton.

Le placement de mon adversaire est des plus heureux pour moi : son corps de lanciers lourds se retrouve face à... ma seule unité de cavalerie légère impact ! La présence de celle-ci va ralentir énormément dans son redéploiement, surtout que son allié breton avec ses troupes moyennes est directement face à mes cavaliers et que ses chevaliers doivent aussi être redéployés de son centre sur son aile. Il n'y arrivera malheureusement pas, et je remporte cette troisième partie : première victoire !

 

Pour la première partie du dimanche, c'est de nouveau une pointure d'ADG que je dois affronter avec Cédric. Nous ferons une guerre civile puisque ce sera ses Fatimides contre mes Ayyubides !

La partie est tendue car Cédric est un très bon joueur (dans tous les sens du terme), et j'en oublie de faire des photos !

Mon déploiement le surprend, et après une bonne bagarre, nous finissons finalement sur un match nul.

La dernière partie du tournoi sera face à Wilfried qui joue Byzantins Comnène. Wilfried est un jeune joueur mais va me donner du fil à retordre car il coupe plusieurs esquives de ma cavalerie, m'obligeant à des combats défavorables. Heureusement, j'enchaine de bons dés et c'est quand mes fantassins tournent finalement sa longue ligne de lanciers lourds que son armée s'effondre : deuxième victoire du tournoi !

Je finis 17e sur 36 joueurs sous la chaleur torride du climat lyonnais de cette fin juin, résultat honorable. J'ai eu énormément de mal à composer cette armée pour qu'elle me plaise, et j'avoue que je dois encore la retravailler si je dois la sortir à nouveau en tournoi. Ce qui me gène notamment est le faible nombre de troupes qui laisse moins le droit à l'erreur que les listes plus pléthoriques que j'essaye désormais de jouer.

Voir les commentaires

¡No Pasarán! (26) : L3/33Lf

11 Juin 2022, 08:12am

Un dernier char pour ce thème "Guerre d'Espagne" avec cette tankette L3/33Lf  (Carro Lancia Fiamme/L33Lf). Il s'agit de la version avec lance-flammes, la remorque contient le combustible.

¡No Pasarán! (26) : L3/33Lf
¡No Pasarán! (26) : L3/33Lf

Voir les commentaires

¡No Pasarán! (25) : PzKpfw I 'Negrillo'

10 Juin 2022, 07:36am

L'aide apportée par l'Allemagne nazie aux Nationalistes se concrétise sur le terrain par le bataillon de chars de la Légion Condor mené par Wilhelm Josef von Thoma, équipé de Panzer I.

Ce seront les premières expérimentations (timides) des tactiques de guerre éclair. Techniquement cependant, les Panzer I se révèleront bien inférieures aux chars soviétiques T-26 et BT-7.

La livrée grise de certains Panzer I feront surnommer ceux-ci les "Negrillos" par les EspagnolsLa livrée grise de certains Panzer I feront surnommer ceux-ci les "Negrillos" par les Espagnols

La livrée grise de certains Panzer I feront surnommer ceux-ci les "Negrillos" par les Espagnols

Un des chars est un Befehlspanzer I Ausf. B, char de commandement.

Un des chars est un Befehlspanzer I Ausf. B, char de commandement.

Voir les commentaires

¡No Pasarán! (24) : les fiancés de la mort

5 Juin 2022, 09:42am

Certains scénarios demandent deux bataillons de la Légion. J’ai donc peint ce bataillon supplémentaire avec un état-major, cela me permet de constituer deux brigades (je vous ferais bientôt un panorama complet du thème Guerre d’Espagne qui est presque terminé).

¡No Pasarán! (24) : les fiancés de la mort
¡No Pasarán! (24) : les fiancés de la mort
¡No Pasarán! (24) : les fiancés de la mort

Voir les commentaires

Allahou akbar : encore des compléments

30 Mai 2022, 06:39am

Le passage à la V4 d’ADG et la préparation du tournoi Lugdunum le mois prochain m’ont incité à peindre de nouveaux compléments pour mes armées musulmannes médiévales.

Un général bédouin

Un général bédouin

Des tirailleurs avec arc

Des tirailleurs avec arc

Des cavaliers lourds

Des cavaliers lourds

Et des Turcomans, dont un général inclus

Et des Turcomans, dont un général inclus

Les figurines sont les sempiternelles Legio Heroica que j’adore pour la période.

Certaines de ces troupes ont été essayée pour un entraînement amical avec Bruno vendredi dernier !

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>