Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Flørent

¡No Pasarán! (18) : l'Hispano-Suiza MC36

11 Avril 2022, 12:56pm

Bonjour à tous,

Après plusieurs mois de mise en sommeil de ce blog à cause d'un projet personnel, reprise des affaires avec la première réalisation d'une miniature dans mon nouvel appartement !

Il s'agit d'une auto blindée de type Hispano-Suiza MC36 : un camion blindé et armé. Celui-ci appartient à la colonne franquiste "Madrid" dirigée par le lieutenant-colonel Asensio.

Le modèle est en résine, de la marque Minairons Miniatures.

Elle semble tout droit sortie d'un cartoon de Tex Avery !
Elle semble tout droit sortie d'un cartoon de Tex Avery !Elle semble tout droit sortie d'un cartoon de Tex Avery !

Elle semble tout droit sortie d'un cartoon de Tex Avery !

Voir les commentaires

¡No Pasarán! (17) : l'infanterie régulière

22 Décembre 2021, 14:03pm

Avant la guerre civile, l'armée espagnole a plutôt une réputation médiocre (à l'inverse de l'Ejército de África), avec un équipement et des tactiques hors d'âge...

Si les généraux de l'armée régulière sont les principaux instigateurs du coup d'état du 19 juillet 1936 qui déclenchera la guerre civile, la troupe se partagea entre les deux camps, même si le corps des officiers rejoignit majoritairement la rébellion.

¡No Pasarán! (17) : l'infanterie régulière
¡No Pasarán! (17) : l'infanterie régulière
¡No Pasarán! (17) : l'infanterie régulière

Les troupes représentées ici sont celles de la Quinta División Orgánica, du général Cabanellas. Elles s'opposent notamment aux Républicains à Huesca.

Les unités avec le passepoil rouge constitue un bataillon d'un régiment d'infanterie, celles avec le passepoil vert sont des Zapadores (infanterie légère).

Le Regimiento ligero de Carros de Combate n.º 2, équipé de chars Renault FT-17 et stationné à Saragosse, se rangera avec les rebelles.

Voir les commentaires

¡No Pasarán! : les boîtes de Rafa

17 Décembre 2021, 06:46am

Pour ranger les figurines peintes depuis quelques mois sur le thème de la guerre civile espagnole, quoi de mieux que des boites personnalisées ?

C’est Rafa Tortosa qui réalise ces impressions à la demande : https://wargamerswhims.mabisy.com

Le prix est de 15€ par boîte, la qualité et le service sont parfaits !

¡No Pasarán! : les boîtes de Rafa

Pour ¡No Pasarán!, il ne reste plus que deux bataillons d’infanterie régulière en cours, puis quelques véhicules :

  • quatre C.V.33
  • deux Panzer IA
  • trois T-26 model 33
  • un camion GAZ
  • un camion blindé Hispano-Suiza
  • deux avions : un CR42 et un I-15
  • un canon de 88mm

Et enfin, il restera les maisons (qui sont heureusement communes avec le thème Peninsula).

Voir les commentaires

¡No Pasarán! (16) : la cavalerie

8 Décembre 2021, 08:49am

Certaines unités de cavalerie sont encore à cheval pendant la guerre civile espagnole (et même pendant la Seconde Guerre mondiale !).

Hormis des missions de reconnaissance, c'est surtout comme infanterie montée et réserve mobile que ces troupes combattront.

Du côté nationaliste d'abord, avec des régiments complets de l'armée régulière qui se rallient à la rébellion, comme ici le Regimiento de Caballería «Farnesio» n.º 12.

¡No Pasarán! (16) : la cavalerie
¡No Pasarán! (16) : la cavalerie

Les régiments de cavalerie sont organisés à 4 escadrons, et une compagnie de soutien avec armes lourdes (une mitrailleuse sur trépied Hotchkiss, ici devant un camion Lancia 3Ro).

¡No Pasarán! (16) : la cavalerie
¡No Pasarán! (16) : la cavalerie

Les Regulares marocains ont aussi des escadrons d'éclaireurs à cheval.

¡No Pasarán! (16) : la cavalerie

Enfin, les Républicains comptent moins d'unités de cavalerie (un escadron par division lors de la refonte de l'armée populaire en 1937).

Quelques Carabiniers montés (les gardes-frontières) participent néanmoins au combat à cheval.

¡No Pasarán! (16) : la cavalerie

Voir les commentaires

¡No Pasarán! (15) : le 5e régiment

24 Novembre 2021, 11:44am

Le Quinto Regimiento de Milicias Populares est issu des Milicias Antifascistas Obreras y Campesinas (milices antifacistes ouvrières et paysannes), et est lié au Parti Communiste espagnol.

Bien encadré (avec des commissaires politiques), bien doté en mitrailleuses Maxim soviétiques, c'est un corps d'élite du camp républicain.

¡No Pasarán! (15) : le 5e régiment
¡No Pasarán! (15) : le 5e régiment
¡No Pasarán! (15) : le 5e régiment
¡No Pasarán! (15) : le 5e régiment

Deux bataillons sont représentés : le bataillon Comuna de Madrid (commune de Madrid) et le Batallón Campesino (paysan).

¡No Pasarán! (15) : le 5e régiment
¡No Pasarán! (15) : le 5e régiment

Voir les commentaires

Semper in dubis benigniora praeferenda sunt*

18 Novembre 2021, 08:17am

*Dans le doute il faut toujours préférer la solution la plus folle

Profitant de quelques compléments réalisés récemment pour mon armée romaine patricienne, je vous présente celle-ci, dont les premiers éléments ont réalisés il y a environ 5 ans.

La période patricienne s'étend sur le Ve siècle après JC, et correspond au déclin de l'Empire d'Occident. On y retrouve donc de larges influences barbares, et une uniformologie qui s'en ressent par rapport aux périodes plus fastes, le manque d'argent dans les caisses se faisant ressentir sur la logistique.

L'armée est menée par des généraux issus de fédérés ou d'alliés : Francs, Alains, Huns, Goths...

Certains, comme le Vandale Stilicon ou le Scythe Aetius, atteignent même les fonctions suprêmes accessibles par leur condition en devant généralissime ou patrice.

Un généralissime romain entouré de ses subalternes, dont un allié alain.

Un généralissime romain entouré de ses subalternes, dont un allié alain.

Aetius, otage pendant son enfance des Huns, est notamment entouré de sa garde de Bucellaires alains (cavaliers lourds cataphractés) ou Huns (archers à cheval avec armure), qui propagent l'utilisation de la cavalerie armée d'arcs dans le reste de l'arme.

Les Bucellaires alains, gardes d'Aetius

Les Bucellaires alains, gardes d'Aetius

Peu à peu, la cavalerie romaine incorpore des mercenaires huns qui manient l'arc composite court

Peu à peu, la cavalerie romaine incorpore des mercenaires huns qui manient l'arc composite court

Les ex-ailes de cavalerie légionnaires sont remplacées par des unités d'Equites, avec des cavaliers légers armés d'arc (Sagittarii) ou de javelot (Illyricani).

Semper in dubis benigniora praeferenda sunt*
Semper in dubis benigniora praeferenda sunt*Semper in dubis benigniora praeferenda sunt*

Les troupes à pied, la fameuse Légion, s'adapte aussi à son recrutement qui fait de plus en plus appel aux rudes guerriers goths ou francs qui délaissent le pilum et le glaive pour la lance et la spatha (l'épée tranchante).

Certaines unités restent des unités d'élite : les Legiones Palatinae.

On peut remarquer les dragons symboliques des traditions barbares qui cotoyent les symboles chrétiensOn peut remarquer les dragons symboliques des traditions barbares qui cotoyent les symboles chrétiens

On peut remarquer les dragons symboliques des traditions barbares qui cotoyent les symboles chrétiens

A côté de cela, les unités d'Auxilia Palatinae, auxiliaires plus légèrement équipés mais plus mordant.

Semper in dubis benigniora praeferenda sunt*

Pour supporter le tout, une baliste (sorte d'arbalète gros modèle).

Semper in dubis benigniora praeferenda sunt*

Enfin, le camp où la famille du général est protégée par sa garde.

Semper in dubis benigniora praeferenda sunt*

La très grande majorité des figurines sont des Legio Heroica du regretté Giuseppe Barbazeni, dont l'achat est désormais beaucoup plus rocambolesque (voir impossible) malgré la reprise de son site par ses neveux.

Pour la petite histoire : il y a 6 ans alors que j'étais en attente à la clinique, c'est en tombant par hasard en admiration sur le site de Legio Heroica que j'ai repris la peinture des figurines après presque 15 ans d'arrêt !

Voir les commentaires

¡No Pasarán! (14) : les brigades internationales (2)

17 Octobre 2021, 06:30am

Compléments pour les brigades internationales avec des éléments qui permettent de représenter  entre autres un QG (avec un commissaire politique selon le modèle soviétique). Il porte le drapeau républicain avec l’étoile à trois branches des BI.

L’unité avec le drapeau rouge quant à elle est le bataillon Thälmann, premier bataillon formé par des volontaires étrangers (ici allemands). Il est nommé en l’honneur du leader du Parti communiste d’Allemange Ernst Thälmann, emprisonné depuis 1933 par les nazis et qui sera exécuté en 1944.

¡No Pasarán! (14) : les brigades internationales (2)
¡No Pasarán! (14) : les brigades internationales (2)

Le bataillon Thälmann recevra ce drapeau rouge en octobre 1936 alors qu’il revient à Barcelone après le combat de Tardienta où le porte-drapeau précédent Willy Pukallus perdra la vie.

Le comité central du PSU (Parti Socialiste Unifié de Catalogne) offrit alors celui-ci aux frères Herald, Katy et Auge Nielsen (des volontaires danois qui avaient rejoint la Catalogne à vélo !).

Pour appuyer les Républicains, une pièce d’artillerie des brigades avec ce canon russe M1902 Poulitov de 76mm.

Figurines Peter Pig
Figurines Peter Pig

Figurines Peter Pig

Voir les commentaires

La menace venue des steppes : les Huns !

16 Octobre 2021, 08:04am

J’ai récemment peint des compléments pour cette armée que j’ai commencée en 2015 !

N’ayant pas eu l’occasion de la présenter sur le blog, c’est réparé aujourd’hui !

Peuple de pasteurs venus des steppes d’Asie, les Huns poussent devant eux les autres civilisations vers l’Ouest aux IVe et Ve siècles.

Réputés pour le maniement de l’arc composite à cheval, pratiquant la fuite simulée pour ensuite revenir achever leurs poursuivants, les Huns s’amalgament peu à peu et seront des mercenaires prisés des empereurs de Ravenne et de Byzance.

Les cavaliers légers huns : en CV ou LH avec général inclus
Les cavaliers légers huns : en CV ou LH avec général inclus

Les cavaliers légers huns : en CV ou LH avec général inclus

Les nobles, avec leurs équipements plus lordsLes nobles, avec leurs équipements plus lords

Les nobles, avec leurs équipements plus lords

Des Alains, peuple nomade iranophone scythique d’Eurasie, qui agissent souvent comme mercenaires eux aussiDes Alains, peuple nomade iranophone scythique d’Eurasie, qui agissent souvent comme mercenaires eux aussi

Des Alains, peuple nomade iranophone scythique d’Eurasie, qui agissent souvent comme mercenaires eux aussi

On ne peut parler des Huns sans mettre à leur tête le « Fléau de Dieu » : Attila, roi des Huns de 434 à 453. Attila est un des plus redoutables ennemis des empereurs romains d’Occident et d’Orient (et même des Perses Sassanides).

Il se taille un empire conséquent depuis la région du Danube jusqu’en Gaule. Vaincu par Aetius aux Champs Catalauniques, il franchit les Alpes et menace la péninsule italienne quand la maladie (ou le poison) le foudroie.

Personnage fascinant, controversé (il est encore aujourd’hui célébré en Hongrie comme un héros fondateur, alors que sa réputation est sombre en France : là où il passe, l’herbe ne repousse pas !), il est loin du barbare basique présenté très souvent. Il parle latin et à des conseillers romains. Même s’il est assoiffé d’or, il reste simple dans ses accoutrements (il mange dans des assiettes en bois quand ses convives se restaurent avec des couverts en or).

La menace venue des steppes : les Huns !
La menace venue des steppes : les Huns !

Attila a eu plusieurs épouses, ce qui était aussi une stratégie dans les alliances. Si Êrekan est la mère de son successeur désigne Ellac, il meurt dans les bras de Ildico, princesse goth.

L’une des raisons de l’invasion de la Gaule et de l’Italie serait d’ailleurs la proposition d’Honoria, sœur de l’Empereur d’Occident, de se marier avec lui (elle lui aurait envoyé un anneau en gage avec sa promesse).

Pour symboliser sa vie privée, je me suis prêté à une petite mise en scène cocasse pour le camp !

La menace venue des steppes : les Huns !
La menace venue des steppes : les Huns !

Les figurines de cavaliers sont des Legio Heroica de mon regretté ami Giuseppe Barbazani.

La yourte est une tente de gobelins en résine, les figurines de prisonnières sont des Museum, le garde un Old Glory et le cheptel des Minifigs !

Voir les commentaires

¡No Pasarán! (13) : voiture blindée BA-6

14 Octobre 2021, 05:20am

Le BA-6 est un véhicule blindé fabriqué en URSS. Lourdement armé avec son canon de 45mm en tourelle (la même que le T-26), il est cependant vulnérable du fait de son blindage mince et de ses maigres performances en tout terrain.

Il est utilisé par les Républicains.

Le modèle est un Skytrex
Le modèle est un Skytrex

Le modèle est un Skytrex

Voir les commentaires

¡No Pasarán! (12) : les PaK 36

13 Octobre 2021, 07:16am

Entré en service dès la guerre civile espagnole, le canon antichar allemand PaK 35/36 équipe les troupes de Franco pour lutter contre les chars T-26 russes utilisés par les Républicains.

Ceux-ci utilisent d’ailleurs la copie soviétique 1-K (en fait les versions primitives du PaK 35/36 produites en URSS alors que l’Allemagne est toujours soumise au traité de Versailles) et sa version améliorée 19-K de calibre 45mm.

Bien qu’efficaces, ces pièces seront vite dépassées par les blindages de plus en plus puissant des chars dès le début de la Seconde Guerre Mondiale.

¡No Pasarán! (12) : les PaK 36
¡No Pasarán! (12) : les PaK 36

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>