Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Flørent

adg

Le tournoi ADG Lugdunum

7 Juillet 2022, 08:10am

Les 25 et 26 juin derniers, je participais au tournoi de Lugdunum qui se tenait au château Sans Souci à Lyon.

Le thème était L’Europe et la Méditerranée féodale de 1050 à 1329.

J'ai déjà participé à plusieurs tournois tournant autour de ce thème avec mes Français Féodaux, mais je décidais de varier et d'étrenner pour la première fois en tournoi mon armée arabe de la période Croisades en basant la composition sur une liste Egyptiens Ayyubides, période du grand Saladin.

Corps 1 : général stratège (Saladin)

  • 2 fantassins moyens impétueux (Ghazis)
  • 2 archers (Soudanais)
  • 3 cavaliers lourds impact (Syriens et Kurdes)
  • 1 cavalier moyen et 1 cavalier léger impact (Bédouins)
  • 2 infanteries légères arc
  • 2 levées (milices Ahdat)

Corps 2 : général brillant

  • 4 cavaliers lourds arc élite (Mamelouks et Halqa)
  • 2 cavaliers léger arc (Turcomans)

Corps 3 : général ordinaire inclus

  • 3 cavaliers lourds arc élite (Mamelouks et Halqa)

Le seuil de démoralisation est de 22 plaquettes, c'est peu mais c'est très bien commandé et avec des troupes de qualité.

La tactique est de casser une aile avec les cavaliers en s'appuyant sur un terrain accidenté avec l'infanterie du premier corps.

Pour la première partie, c'est Jérémy et ses Croisés tardifs. C'est plutôt une bonne nouvelle, mais qui se terminera en catastrophe...

En effet, mon positionnement est correct et je fais quelques pertes à son aile de chevaliers. A cet instant, je pense pouvoir encaisser leur charge avec mes cavaliers... sauf que leurs pertes ne neutralisent pas suffisamment les facteurs des Francs qui déciment mes Mamelouks ! J'aurais dû retarder le choc : première défaite !

 

Pour la deuxième partie, c'est le sympathique (et excellent) belge Étienne, que j'ai déjà rencontré par le passé. Il joue une armée Communes italiennes avec trois chariots avec lames, une troupe que je maîtrise peu, ce qui va finalement troubler ma réflexion.

Cette fois c'est mon placement qui me fera perdre, et un manque de chance aux dés. Mes cavaliers archers font finalement peu de pertes au tir et sont concentrés face à une masse qu'ils ne peuvent tourner. Quant à ma cavalerie impact, elle reste dans le vent pendant toute la partie. Etienne pousse avec ses chevaliers et remporte cette partie : deuxième défaite !

 

Dernière partie du samedi : Jean-Marc, un joueur que je connais bien pour m'être entraîné à plusieurs reprises avec lui quand je travaillais à Lyon. Il joue une armée normande avec un allié breton.

Le placement de mon adversaire est des plus heureux pour moi : son corps de lanciers lourds se retrouve face à... ma seule unité de cavalerie légère impact ! La présence de celle-ci va ralentir énormément dans son redéploiement, surtout que son allié breton avec ses troupes moyennes est directement face à mes cavaliers et que ses chevaliers doivent aussi être redéployés de son centre sur son aile. Il n'y arrivera malheureusement pas, et je remporte cette troisième partie : première victoire !

 

Pour la première partie du dimanche, c'est de nouveau une pointure d'ADG que je dois affronter avec Cédric. Nous ferons une guerre civile puisque ce sera ses Fatimides contre mes Ayyubides !

La partie est tendue car Cédric est un très bon joueur (dans tous les sens du terme), et j'en oublie de faire des photos !

Mon déploiement le surprend, et après une bonne bagarre, nous finissons finalement sur un match nul.

La dernière partie du tournoi sera face à Wilfried qui joue Byzantins Comnène. Wilfried est un jeune joueur mais va me donner du fil à retordre car il coupe plusieurs esquives de ma cavalerie, m'obligeant à des combats défavorables. Heureusement, j'enchaine de bons dés et c'est quand mes fantassins tournent finalement sa longue ligne de lanciers lourds que son armée s'effondre : deuxième victoire du tournoi !

Je finis 17e sur 36 joueurs sous la chaleur torride du climat lyonnais de cette fin juin, résultat honorable. J'ai eu énormément de mal à composer cette armée pour qu'elle me plaise, et j'avoue que je dois encore la retravailler si je dois la sortir à nouveau en tournoi. Ce qui me gène notamment est le faible nombre de troupes qui laisse moins le droit à l'erreur que les listes plus pléthoriques que j'essaye désormais de jouer.

Voir les commentaires

Allahou akbar : encore des compléments

30 Mai 2022, 06:39am

Le passage à la V4 d’ADG et la préparation du tournoi Lugdunum le mois prochain m’ont incité à peindre de nouveaux compléments pour mes armées musulmannes médiévales.

Un général bédouin

Un général bédouin

Des tirailleurs avec arc

Des tirailleurs avec arc

Des cavaliers lourds

Des cavaliers lourds

Et des Turcomans, dont un général inclus

Et des Turcomans, dont un général inclus

Les figurines sont les sempiternelles Legio Heroica que j’adore pour la période.

Certaines de ces troupes ont été essayée pour un entraînement amical avec Bruno vendredi dernier !

 

Voir les commentaires

Tournoi ADG du CCJH à Limetz-Villez

23 Mai 2022, 07:15am

Ce week-end, c’était tournoi ADG dans le sympathique Club Carcaïen de Jeux d’Histoire.

Le thème de celui-ci était De Philippe II à Philippe V ou le monde méditerranéen à l’époque macédonienne.

Pour cela, j’y allais avec mon avec mon armée Syracuse composée comme suit :

Corps 1 : général stratège (Timoléon)

  • 5 fantassins moyens impétueux (Gaulois et Espagnols)
  • 1 javelinier (peltastes mercenaires)
  • 3 cavaliers moyens (Grecs)
  • 1 cavalier léger javelot (Tarentins)
  • 2 infanteries légères (1 arc et 1 fronde élite)

Corps 2 : général brillant

  • 6 lanciers lourds (dont 1 élite et 2 médiocre)
  • 3 fantassins moyens (Ligures)
  • 3 infanteries légères (1 arc et 1 fronde élite + 1 javelot)
  • 1 artillerie lourde

Corps 3 : général ordinaire non-fiable

  • 3 cavaliers moyens (Grecs)
  • 1 cavalier léger javelot (Tarentins)

Une armée avec 29 plaquettes donc, mais peu de tireurs et des cavaliers plutôt fragiles, dont la tactique principale sera l’enveloppement.

Pour la première partie : ce sera Hubert et son armée Alexandre Macédonien (il y avait neuf armées macédoniennes au tournoi !).

Il fallait s’attendre à un tirage difficile, et Hubert est justement une pointure d’ADG.

Je suis l’attaquent et Hubert choisi un village à ma gauche dans sa zone de déploiement et un champ à droite, mais celui-ci n’est pas collé au bord et je place donc toute ma cavalerie de ce côté pour essayer de le tourner, pendant que les impétueux doivent lui casser sa gauche. Au centre et à sa droite : je vais attendre en essayant de lui faire des pertes avant le choc puisqu’il a placé logiquement ses phalanges à cet endroit.

Malheureusement, mon général non-fiable contrarie un peu le déroulé avec tous mes moyens…

Finalement, le choc du centre explosera mon armée avant que mon plan ne se déroule correctement, et je prends une première défaite, mais la composition fonctionne.

 

Pour la deuxième partie, je tombe sur Sylvain et ses Indiens Classiques.

Une plantation judicieusement placée va obliger mon adversaire (très agréable au demeurant) à scinder ses troupes avec ses chars et cavaliers d’un côté et ses corps avec éléphants et mixte moyen-archer de l’autre.

Or, mon placement est très bon : mes lanciers lourds se retrouvent face à ses cavaliers avec la possibilité que ma cavalerie le tourne en soutien. 
Au centre : impétueux et javeliniers sont face aux mixtes et éléphants, et ma cavalerie est embusquée dans une autre plantation, hors de vue de ses archers. Je le laisse approcher de ce côté jusqu’à être à portée de charge sans prendre de tirs : c’est parfait !

L’artillerie nettoie un premier éléphant et le second se retrouve pile face à mes javeliniers, mais le dé en décide autrement malgré mes supers facteurs… et en un tour, ceux-ci sont balayés…

Il faudra l’intervention des Ligures, ramenés depuis ma droite pour finir ce corps. Quant à sa cavalerie, elle ne résiste pas et je remporte la partie : première victoire en tournoi avec Syracuse pour moi !

La dernière parie du samedi se déroulera face à Yves, un très bon camarade de Villefontaine, et ses Scythes.

Yves a placé son corps allié d’Indiens des Montagnes sur une colline à ma droite, et le reste de son armée comporte des cataphractes au centre et des cavaliers archers à ma gauche.

Sauf qu’il laisse un passage à droite pour la cavalerie qui le tourne rapidement et ira même s’emparer de son camp avant qu’il ne puisse réagir.

Mes impétueux se jettent sur son allié qui ne résistera pas. Enfin, mes lanciers et mes cavaliers bénéficient de sa main de chèvre  au dé pour prendre le dessus : deuxième victoire !

Tournoi ADG du CCJH à Limetz-Villez

Cela présume donc un adversaire plutôt en haut du classement pour le dimanche matin : et c’est Lionel et le Royaume du Bosphore…

Et malheureusement (encore mal réveillé certainement), je ne prends pas assez de champs pour fermer le terrain et canaliser  ses cavaliers lourds sur mes lanciers, et je m’enferme bêtement dans une plantation sur ma gauche…

Privé du corps de mon stratège qui fait de la guérilla contre ses cavaliers archers, celui-ci fait cruellement défaut au centre, je dois même ramener deux unités en urgence pour éviter la prise du camp !

A droite, mes lanciers lourds et mes cavaliers prennent malheureusement sur le coin du casque ses fantassins moyens et ses cavaliers lourds, et ayant récupérer la main (a défaut de la chèvre) de Yves la veille, j’aligne les uns au dé qui me conduisent à la défaite…

 

Pour la dernière partie, c’est Joffrey et ses Carthaginois…

Dans la même déconnexion cérébrale que le matin, je décide de prendre une rivière (je ne sais la raison qui pousse ce choix bizarre plutôt qu’un champ), qui réduit le champ de bataille car elle s’avère en crue…

Sauf que mon adversaire est très bien fourni en fantassins et autres lanciers lourds avec l’armure qui sont bien plus forts et résistants que mes troupes.

Le marais que je place également s’avèrera un piège pour mes Ligures quand arrive l’heure du choc avec ses cavaliers légers…

Fnalement, c’est une défaite qui était évitable, je ne peux soutenir le choc quand celui-ci advient…

 

Je finis ce tournoi à la 20e place pour 32 joueurs. Mon dimanche a été fatal (comme souvent).

En revanche l’organisation et l’accueil du CCJH, ainsi que l’arbitrage de Titi et Manu, auront été comme toujours à la hauteur pour ma troisième participation à ce tournoi en bord de Seine, et je reviendrai !

Voir les commentaires

Le Royaume des cieux (compléments)

22 Mai 2022, 18:01pm

Quelques compléments encore, mais cette fois pour l’armée croisée avec ces tirailleurs maronites dont la fonction est surtout de protéger les chevaliers des ordres militaires des flèches des mamelouks.

Figurines Legio Heroica
Figurines Legio Heroica

Figurines Legio Heroica

Voir les commentaires

Le dimanche de Bouvines : Frère Guérin, chancelier de France

20 Mai 2022, 10:55am

La V4 d’ADG permet une refonte de ma liste Français Féodaux.

Grâce à quelques stocks, mais aussi l’achat à Legio Heroica de compléments, j’ai pu réaliser une plaquette de chevaliers supplémentaires et j’ai donc représenté Frère Guérin.

En tant que moine hospitalier, Guérin porte l’habit noir à croix blanche de son ordre. Il est accompagné du chevalier Hugues de Mareuil

En tant que moine hospitalier, Guérin porte l’habit noir à croix blanche de son ordre. Il est accompagné du chevalier Hugues de Mareuil

J’ai également ajouté deux plaquettes d’arbalétriers montés, désormais autorisés par la liste.

 

Voir les commentaires

Entre amis : ADG Antique et Féodal !

6 Mai 2022, 21:11pm

Quelques parties d’Art de la Guerre la semaine dernière entre amis pour préparer les futurs tournois avec Matthieu, Bruno, Berni et Brigoule.

D’abord le vendredi soir avec mon armée Syracuse pour se préparer à la convention carcaïenne contre les Kushites de Matthieu (victoire) puis les Galates de Bruno (défaite).

La composition testée me plait bien, pas besoin de la changer pour le tournoi à venir fin mai !

Entre amis : ADG Antique et Féodal !Entre amis : ADG Antique et Féodal !

Le samedi, on enchaine avec le thème féodal du tournoi Lugdunum en juin. Pour celui-ci, j’ai choisis de jouer Égyptiens Ayyoubides.

C’est d’abord contre les Turcs Seldjoukides de Berni pour une victoire, ensuite une défaite contre les Fatimides de Matthieu (une guerre civile 😮) puis enfin une victoire contre les Catalans de Brigoule.

Plusieurs compos testées, mais il me faudra encore quelques réflexions pour la version finale.

Entre amis : ADG Antique et Féodal !Entre amis : ADG Antique et Féodal !
Un moment de partage et de bonne humeur.

Un moment de partage et de bonne humeur.

Voir les commentaires

Semper in dubis benigniora praeferenda sunt*

18 Novembre 2021, 08:17am

*Dans le doute il faut toujours préférer la solution la plus folle

Profitant de quelques compléments réalisés récemment pour mon armée romaine patricienne, je vous présente celle-ci, dont les premiers éléments ont réalisés il y a environ 5 ans.

La période patricienne s'étend sur le Ve siècle après JC, et correspond au déclin de l'Empire d'Occident. On y retrouve donc de larges influences barbares, et une uniformologie qui s'en ressent par rapport aux périodes plus fastes, le manque d'argent dans les caisses se faisant ressentir sur la logistique.

L'armée est menée par des généraux issus de fédérés ou d'alliés : Francs, Alains, Huns, Goths...

Certains, comme le Vandale Stilicon ou le Scythe Aetius, atteignent même les fonctions suprêmes accessibles par leur condition en devant généralissime ou patrice.

Un généralissime romain entouré de ses subalternes, dont un allié alain.

Un généralissime romain entouré de ses subalternes, dont un allié alain.

Aetius, otage pendant son enfance des Huns, est notamment entouré de sa garde de Bucellaires alains (cavaliers lourds cataphractés) ou Huns (archers à cheval avec armure), qui propagent l'utilisation de la cavalerie armée d'arcs dans le reste de l'arme.

Les Bucellaires alains, gardes d'Aetius

Les Bucellaires alains, gardes d'Aetius

Peu à peu, la cavalerie romaine incorpore des mercenaires huns qui manient l'arc composite court

Peu à peu, la cavalerie romaine incorpore des mercenaires huns qui manient l'arc composite court

Les ex-ailes de cavalerie légionnaires sont remplacées par des unités d'Equites, avec des cavaliers légers armés d'arc (Sagittarii) ou de javelot (Illyricani).

Semper in dubis benigniora praeferenda sunt*
Semper in dubis benigniora praeferenda sunt*Semper in dubis benigniora praeferenda sunt*

Les troupes à pied, la fameuse Légion, s'adapte aussi à son recrutement qui fait de plus en plus appel aux rudes guerriers goths ou francs qui délaissent le pilum et le glaive pour la lance et la spatha (l'épée tranchante).

Certaines unités restent des unités d'élite : les Legiones Palatinae.

On peut remarquer les dragons symboliques des traditions barbares qui cotoyent les symboles chrétiensOn peut remarquer les dragons symboliques des traditions barbares qui cotoyent les symboles chrétiens

On peut remarquer les dragons symboliques des traditions barbares qui cotoyent les symboles chrétiens

A côté de cela, les unités d'Auxilia Palatinae, auxiliaires plus légèrement équipés mais plus mordant.

Semper in dubis benigniora praeferenda sunt*

Pour supporter le tout, une baliste (sorte d'arbalète gros modèle).

Semper in dubis benigniora praeferenda sunt*

Enfin, le camp où la famille du général est protégée par sa garde.

Semper in dubis benigniora praeferenda sunt*

La très grande majorité des figurines sont des Legio Heroica du regretté Giuseppe Barbazeni, dont l'achat est désormais beaucoup plus rocambolesque (voir impossible) malgré la reprise de son site par ses neveux.

Pour la petite histoire : il y a 6 ans alors que j'étais en attente à la clinique, c'est en tombant par hasard en admiration sur le site de Legio Heroica que j'ai repris la peinture des figurines après presque 15 ans d'arrêt !

Voir les commentaires

La menace venue des steppes : les Huns !

16 Octobre 2021, 08:04am

J’ai récemment peint des compléments pour cette armée que j’ai commencée en 2015 !

N’ayant pas eu l’occasion de la présenter sur le blog, c’est réparé aujourd’hui !

Peuple de pasteurs venus des steppes d’Asie, les Huns poussent devant eux les autres civilisations vers l’Ouest aux IVe et Ve siècles.

Réputés pour le maniement de l’arc composite à cheval, pratiquant la fuite simulée pour ensuite revenir achever leurs poursuivants, les Huns s’amalgament peu à peu et seront des mercenaires prisés des empereurs de Ravenne et de Byzance.

Les cavaliers légers huns : en CV ou LH avec général inclus
Les cavaliers légers huns : en CV ou LH avec général inclus

Les cavaliers légers huns : en CV ou LH avec général inclus

Les nobles, avec leurs équipements plus lordsLes nobles, avec leurs équipements plus lords

Les nobles, avec leurs équipements plus lords

Des Alains, peuple nomade iranophone scythique d’Eurasie, qui agissent souvent comme mercenaires eux aussiDes Alains, peuple nomade iranophone scythique d’Eurasie, qui agissent souvent comme mercenaires eux aussi

Des Alains, peuple nomade iranophone scythique d’Eurasie, qui agissent souvent comme mercenaires eux aussi

On ne peut parler des Huns sans mettre à leur tête le « Fléau de Dieu » : Attila, roi des Huns de 434 à 453. Attila est un des plus redoutables ennemis des empereurs romains d’Occident et d’Orient (et même des Perses Sassanides).

Il se taille un empire conséquent depuis la région du Danube jusqu’en Gaule. Vaincu par Aetius aux Champs Catalauniques, il franchit les Alpes et menace la péninsule italienne quand la maladie (ou le poison) le foudroie.

Personnage fascinant, controversé (il est encore aujourd’hui célébré en Hongrie comme un héros fondateur, alors que sa réputation est sombre en France : là où il passe, l’herbe ne repousse pas !), il est loin du barbare basique présenté très souvent. Il parle latin et à des conseillers romains. Même s’il est assoiffé d’or, il reste simple dans ses accoutrements (il mange dans des assiettes en bois quand ses convives se restaurent avec des couverts en or).

La menace venue des steppes : les Huns !
La menace venue des steppes : les Huns !

Attila a eu plusieurs épouses, ce qui était aussi une stratégie dans les alliances. Si Êrekan est la mère de son successeur désigne Ellac, il meurt dans les bras de Ildico, princesse goth.

L’une des raisons de l’invasion de la Gaule et de l’Italie serait d’ailleurs la proposition d’Honoria, sœur de l’Empereur d’Occident, de se marier avec lui (elle lui aurait envoyé un anneau en gage avec sa promesse).

Pour symboliser sa vie privée, je me suis prêté à une petite mise en scène cocasse pour le camp !

La menace venue des steppes : les Huns !
La menace venue des steppes : les Huns !

Les figurines de cavaliers sont des Legio Heroica de mon regretté ami Giuseppe Barbazani.

La yourte est une tente de gobelins en résine, les figurines de prisonnières sont des Museum, le garde un Old Glory et le cheptel des Minifigs !

Voir les commentaires

Allahou akbar : quelques compléments

3 Mai 2021, 06:04am

Peinture de quelques cavaliers bédouins et turcs supplémentaires dans l’attente des tests de la V4 d’ADG (reçue ce vendredi).

Les figurines sont des Legio Heroica
Les figurines sont des Legio Heroica
Les figurines sont des Legio Heroica

Les figurines sont des Legio Heroica

Voir les commentaires

Quelques Mongols de plus

28 Avril 2021, 12:57pm

Pour permettre d’avoir une armée de Mongols Ilkhanides sans alliés, j’ai ajouté un général et une unité de la garde.

Quelques Mongols de plus

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>