Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Flørent

argentins

Dagger : les poignards acérés de Patagonie

12 Juin 2020, 07:39am

Dagger : les poignards acérés de Patagonie

L’IAI Dagger est une copie du Mirage V réalisée par les Israéliens (sous le nom de Nesher) suite à l’embargo décrété par la France en 1969 sur les livraisons d’armes à l’Etat hébreu.
Destiné à l’attaque au sol, l’avion est aussi un excellent chasseur et obtiendra plusieurs victoires aériennes lors de la guerre du Kippour en 1973.

Dagger : les poignards acérés de Patagonie

L’Argentine achète d’occasion les avions survivants qui lui sont livrés entre 1978 et 1980.

Dagger : les poignards acérés de Patagonie

N’étant pas en capacité d’être ravitaillés en vol, leurs performances sont handicapées par le fait de ne devoir approcher qu’à très basse altitude et de ne pouvoir passer qu’une dizaine de minutes sur la zone, en conservant leurs réservoirs supplémentaires (en quantité limitée du fait de l’embargo demandé par le Royaume-Uni à ses alliés).

Dagger : les poignards acérés de Patagonie

Les Argentins engagent leurs avions dès le début du débarquement britannique à San Carlos.

Une photo résume leur action.

Un Dagger au milieu de la flotte britannique dans la baie de San Carlos.

Un Dagger au milieu de la flotte britannique dans la baie de San Carlos.

Les Dagger seront impliqués dans les dommages causés aux HMS Antrim, Brilliant, Broadsword, Arrow, Plymouth et Ardent (ce dernier sera finalement coulé par une bombe lâchée par des Skyhawk de la marine).

Dagger : les poignards acérés de Patagonie

Ayant détecté leur route d’approche, les Sea Harrier de la Fleet Air Arm vont leur barrer mortellement le chemin à l’avenir et neuf seront abattus par les chasseurs britanniques, tandis que deux autres seront perdus du fait des défenses antiaériennes.

Dagger : les poignards acérés de Patagonie

Voir les commentaires

Pucará : les murailles argentines

10 Juin 2020, 16:13pm

Le FMA IA-58 Pucará est un avion d’attaque au sol conçu et produit en Argentine. Mû par des turbopropulseurs (en fait des turbines d’hélicoptères Turbomeca Astazou), biplace pour permettre la mise en œuvre d’un contrôleur aérien avancé, c’est une excellente machine de lutte anti-guérillas.

Pucará : les murailles argentines

24 Pucará seront détachés aux Malouines pendant le conflit, opérant depuis l’aéroport de Port-Stanley et depuis les aérodromes de Goose Green et Peeble Island.

Pucará : les murailles argentines

Leurs principales missions sera donc l’appui rapproché. En abattant un hélicoptère Scout des Royal Marines, c’est un Pucará qui sera le seul détenteur d’une victoire aérienne argentine pendant le conflit !

En revanche, ils seront des cibles de choix pour les Sea Harrier qui en détruiront trois...

Pucará : les murailles argentines

En arrivant dans les îles, les avions ne sont pas camouflés et ont donc une livrée métal naturel.

Pucará : les murailles argentines

Afin de les rendre plus discrets, les mécaniciens et pilotes argentins vont les peindre avec la peinture disponible localement : pour le matériel agricole ou les maisons des habitants.

Pas d’uniformité dans les schémas et les teintes donc...

Pucará : les murailles argentines

C’est ainsi que certains avions n’auront ni  l’empennage et seulement une partie ou toute la dérive non peintes, car il n’y avait pas d’échafaudages sur les terrains avancés pour les traiter !

Pucará : les murailles argentines

Voir les commentaires

Batallón de Aviación de Combate 601

3 Juin 2020, 07:40am

Batallón de Aviación de Combate 601

L’Ejercito Argentina (armée de terre argentine) déploie un escadron d’hélicoptères en soutien des troupes d’occupation des Malouines.

Batallón de Aviación de Combate 601

L’unité dispose d’une vingtaine de machines, dont : Boeing CH-47C Chinook, Bell UH-1H Huey et Aérospatiale Puma SA330L.

Batallón de Aviación de Combate 601
Batallón de Aviación de Combate 601
Batallón de Aviación de Combate 601

Leurs principales missions seront la logistique et le ravitaillement depuis les bases de Port-Stanley et Goose Green, ainsi que le sauvetage des pilotes abattus.

Un Huey pris en chasse par un Sea Harrier de la Royal Navy

Un Huey pris en chasse par un Sea Harrier de la Royal Navy

A cela s’ajoute un Puma de la Prefectura Naval Argentina (les garde-côtes).

Batallón de Aviación de Combate 601
Batallón de Aviación de Combate 601

L’histoire de ce Puma est exotique : seul Puma argentin non détruit mais mis hors service lors des combats, il est jugé réparable, récupéré et remis aux standards britanniques pour entrer en service dans la RAF !

Au sein de sa nouvelle force aérienne, il participera notamment à la guerre du Golfe en 1991 et à l’intervention en Sierra Leone (opérations Palliser et Barras).

En 2012, il est mis à la retraite et utilisé comme plastron d’instruction au sol.

Le Puma PA-12 lors de son transfert et en service dans la RAF après sa remise en état.
Le Puma PA-12 lors de son transfert et en service dans la RAF après sa remise en état.

Le Puma PA-12 lors de son transfert et en service dans la RAF après sa remise en état.

Un autre hélicoptère utilisé durant le conflit aura une vie insolite : un Bell UH1 capturé en bon état et repeint en blanc pour être utilisé par les forces britanniques (après le naufrage de l’Atlantic Conveyor avec à son bord 3 Wessex et 3 Chinook, les troupes britanniques sont à cours de moyens de transport aéroportés).

Cette machine est ensuite vendue à une société qui l'exploitera notamment en le louant pour figurer dans certains films, dont le James Bond « Tuer n’est pas jouer » (l’hélicoptère qui évacue Koskov au début du film) en 1987.

Le Bell UH-1H ex-argentin après sa capture par les Britanniques aux Malouines, et dans James Bond !
Le Bell UH-1H ex-argentin après sa capture par les Britanniques aux Malouines, et dans James Bond !

Le Bell UH-1H ex-argentin après sa capture par les Britanniques aux Malouines, et dans James Bond !

Voir les commentaires

Les 12 travaux d’Hercules

24 Mai 2020, 10:42am

Depuis sa conception dans les années 50, le Lockheed C-130 Hercules est un avion bon à tout faire pour plusieurs forces aériennes par le monde. Il est d’ailleurs toujours en production !

Figurine Tumbling Dice

Figurine Tumbling Dice

La Fuerza Aérea Argentina disposait d’une dizaine de C-130 en 1982, dont deux ravitailleurs en vol KC-130 qui donneront l’allonge pour les raids des Skyhawk et des Super-Etendard (les Dagger et Mirage III n’étant pas équipés de perche).

Les Hercules assureront aussi des missions de soutien logistique en se posant à Port-Stanley (souvent de nuit), de patrouille maritime (un d’eux sera d’ailleurs abattu par un Sea Harrier) mais aussi de bombardement en étant équipés de râteliers sous les ailes !

Les 12 travaux d’Hercules

Comme toujours chez Tumbling Dice, la gravure et le moulage sont parfois approximatifs, mais cela leur confère un charme un peu "jouet", et surtout... leur gamme est énorme !!!

Voir les commentaires

Premiers au feu : les MB-339 de l’Armada

22 Mai 2020, 14:28pm

Le , alors qu’il effectue une reconnaissance de routine aux commande de son Aermacchi MB339, le Teniente Crippa est le premier aviateur argentin à attaquer un navire britannique, le HMS Argonaut, lors du débarquement des Royal Marines dans la baie de San Carlos.

Premiers au feu : les MB-339 de l’Armada

Jusqu’à présent, seuls les pilotes de Super-Etendard avaient eu ce privilège, mais en tirant leurs missiles Exocet à 25 nautiques (environ 45 km).

Figurines Tumbling Dice, décalques Miscellaneous Miniatures.
Figurines Tumbling Dice, décalques Miscellaneous Miniatures.

Figurines Tumbling Dice, décalques Miscellaneous Miniatures.

Le MB-339 est un biplace d’entrainement construit en Italie dans les années 70 par la firme Aermacchi. Il équipe aujourd’hui encore la patrouille aérienne de l’Aeronautica Militare : les fameuses Frecce Tricolori.
Dix MB-339AA ont été livrés en 1979 à l’Armada Argentina (la marine argentine). En 1982, ces avions furent les seuls jets à opérer depuis Port Stanley, l’aéroport de l’archipel des Malouines, leur vitesse modérée de décollage et d’atterrissage le permettant.

Cinq appareils furent capturés ou détruits par les troupes britanniques.

Voir les commentaires

Les Super-Etendard passent à l’attaque

21 Mai 2020, 12:09pm

Le Dassault Super-Etendard est le fer de lance de l’Armada Argentina, la marine argentine, qui en avait commandé 14 exemplaires en 1979, mais dont seuls cinq appareils avaient été livrés en avril 1982 au moment de l’invasion des îles Falkland.

Figurines Tumbling Dice, avec les excellentes décalques Miscellaneous Miniatures !
Figurines Tumbling Dice, avec les excellentes décalques Miscellaneous Miniatures !

Figurines Tumbling Dice, avec les excellentes décalques Miscellaneous Miniatures !

Après le torpillage du croiseur argentin General Belgrano par un sous-marin nucléaire britannique le 2 mai 1982 qui fera 323 victimes, les Argentins décident de réagir en utilisant leurs avions  d‘attaque flambant neufs, équipés chacun d’un missile air-mer Exocet sur la Task Force qui se dirige vers les Malouines.

Le duo de construction française : Exocet + Super-Etendard, cauchemars de la Royal Navy.

Le duo de construction française : Exocet + Super-Etendard, cauchemars de la Royal Navy.

Le 4 mai, un P2H Neptune de la marine argentine, qui recherche des survivants du Belgrano, repère par hasard la flotte britannique. Les Super-Etendard décollent de leur base de Patagonie. Après un vol au raz des vagues pour ne pas se faire repérer, les pilotes prennent de l’altitude, allument leurs radars Agave et verrouillent les deux plus grosses cibles : le porte-avions HMS Hermes et le destroyer HMS Sheffield. Ce dernier est touché au dessus de la ligne de flottaison par un missile qui provoque un incendie. 22 marins périssent, le Sheffield sombrera 6 jours plus tard lors de sa remorque vers la Géorgie du Sud.

Le HMS Sheffield en proie aux flammes.

Le HMS Sheffield en proie aux flammes.

Le Dassault Super-Etendard et l’Aérospatiale AM39 Exocet viennent d’entrer dans la légende.

Une rumeur prétend que l’Hermes aurait aussi été touché par le second missile, ce qui ne fut jamais reconnu officiellement par les Britanniques. Cependant, le porte-avions suspendit ses opérations aériennes pour la journée, et transférera un partie de ses aéronefs vers l’autre porte-avions de la Task Force, le HMS Invincible...

HMS Hermes en 1982. Débutée en 1945, il ne sera achevé qu’en 1957 ! Il sera vendu à l’Inde en 1986 et deviendra l’INS Viraat, en service jusqu’en 2017.

HMS Hermes en 1982. Débutée en 1945, il ne sera achevé qu’en 1957 ! Il sera vendu à l’Inde en 1986 et deviendra l’INS Viraat, en service jusqu’en 2017.

Le 25 mai, toujours en cherchant à couler le HMS Hermes​​​​​​, une nouvelle attaque est menée avec deux missiles Exocet qui touchent le MV Atlantic Conveyor, un porte-conteneurs civil réquisitionné et transformé en porte-hélicoptères et base logistique flottante. Ironie du sort : c’est en voulant protéger l’Hermes que les brouillages de la frégate HMS Ambuscade détournent les missiles vers l’Atlantic Conveyor, dépourvu des contre-mesures pour se protéger. 12 hommes périssent lors du naufrage, dont son capitaine. En outre, 6 hélicoptères sont détruits, et des tonnes de matériel pour les troupes débarquées. Les Sea Harrier présents à bord venaient en revanche juste d’être transférés vers les deux portes-avions de la Task Force.

Le MV Atlantic Conveyor, juste avant son naufrage.

Le MV Atlantic Conveyor, juste avant son naufrage.

Malheureusement pour eux, les Argentins ne disposaient que de 5 missiles Exocet, arrivés accrochés sous les 5 Super-Etendard lors de leur livraison. Le reste de leur commande est bloquée en France suite à l’embargo décidé par François Mitterand pour soutenir Margaret Thatcher.

Le dernier de leurs missiles est donc tiré le 30 mai 1982, en prenant pour cible le deuxième porte-avions britannique : le HMS Invincible.

Les Super-Etendard passent à l’attaque

Officiellement, le missile sera abattu par un leurre ou un obus de la frégate HMS Avenger.

Mais une légende tenace dit que le missile frappa le porte-avions, qui disparu des opérations et des médias pendant deux mois, et reviendra au Royaume-Uni après la guerre avec une large bande repeinte à neuf...

HMS Invincible à son retour en Grande-Bretagne. Juste avant la guerre,un accord pour sa vente à l’Australie avait été conclu. L’invasion des Malouines par les Argentins cassa celle-ci, et l’Invincible resta en service dans la Royal Navy jusqu’en 2005. Il a été démoli en 2011 en Turquie.

HMS Invincible à son retour en Grande-Bretagne. Juste avant la guerre,un accord pour sa vente à l’Australie avait été conclu. L’invasion des Malouines par les Argentins cassa celle-ci, et l’Invincible resta en service dans la Royal Navy jusqu’en 2005. Il a été démoli en 2011 en Turquie.

Voir les commentaires

Skyhawks : le ciel appartient aux faucons

3 Mai 2020, 11:41am

L’Argentine a été le premier utilisateur du Douglas A4 Skyhawk à l’export en 1966.

Skyhawks : le ciel appartient aux faucons

Les premiers appareils reçus étaient des A4B d’occasion de l’US Navy. Redesignés localement A4P et attribués à la V Brigada Aérea, ils sont affublés d’un camouflage brun et vert...

Skyhawks : le ciel appartient aux faucons

...sauf un appareil, le 222, qui passera toute la guerre en gris : il s’agit de la couche d’apprêt qui n’avait pas encore été repeint !

Il deviendra une mascotte, affectueusement surnommé El Tordillo (un petit cheval de Patagonie), il est aujourd’hui conservé dans cet état.

Skyhawks : le ciel appartient aux faucons

En 1976, pour remplacer ses F86 Sabre, la Fuerza Aérea reçoit un lot de Skyhawks A4C qui vont équiper la IV Brigada Aérea.

Ces avions attaqueront notamment les LSL Sir Tristam et Sir Galahad dans la baie de San Carlos le 24 mai 1982.

Skyhawks : le ciel appartient aux faucons

Enfin, l’aéronavale argentine reçue également des Skyhawks d’occasion pour remplacer ses F9F Panther en 1971.

Ils formeront la 3ra Escuadrilla Aeronaval de Caza y Ataque

Skyhawks : le ciel appartient aux faucons

Utilises depuis les bases terrestres, les pilotes sont des spécialistes de l’attaque de navires.

Skyhawks : le ciel appartient aux faucons

Pour vous rendre compte de la taille des modèles, voici un comparatif avec une tête de figurine Lego (pour info : les perches de ravitaillement sont faites avec de la corde à piano).

Skyhawks : le ciel appartient aux faucons
Skyhawks : le ciel appartient aux faucons

Voir les commentaires

Canberra sur les Malouines !

2 Mai 2020, 07:40am

23 mai 1982 : un bombardier argentin Canberra stationne sur le tarmac de sa base aérienne en Argentine septentrionale, en attente de sa cargaison avant de s’élancer pour un nouveau raid sur les Iles Malouines.

23 mai 1982 : un bombardier argentin Canberra stationne sur le tarmac de sa base aérienne en Argentine septentrionale, en attente de sa cargaison avant de s’élancer pour un nouveau raid sur les Iles Malouines.

L'English Electric Canberra est le premier bombardier à réaction conçu au Royaume-Uni après la seconde guerre mondiale.

La II Brigada Aérea – Grupo 2 de Bombardeo de la Fuerza Aérea Argentina était équipée de la version B62 depuis le début des années 70.

Figurines Tumbling Dice
Figurines Tumbling Dice

Figurines Tumbling Dice

Basés à Trelew, à plus de 1000 km des Malouines, volant en TBA (très basse altitude) pour échapper aux radars, ils réaliseront 35 missions (dont 25 de nuit) contre les troupes britanniques débarquées à San Carlos.

Deux de ces avions seront abattus au cours de la guerre.

Canberra sur les Malouines !
Deux de ces avions seront abattus au cours de la guerre.

Voir les commentaires

« Top Gun Argentina »

28 Avril 2020, 19:24pm

Durant la guerre des Malouines, le Grupo VIII de la Fuerza Aérea Argentina est équipé de Mirage IIIEA (version moderne du chasseur, mais dépourvue de radar Doppler) achetés directement auprès de Dassault dans les années 70.

« Top Gun Argentina »

Pendant le conflit, les Mirages restèrent basés en Argentine et effectuèrent des missions en extrême limite de leur rayon d'action.

« Top Gun Argentina »

Face à des adversaires plus manœuvrables et plus modernes, ils ne rencontreront pas de succès face aux Sea-Harriers britanniques, malgré le courage des pilotes argentins qui ne démériteront jamais.

Figurines Tumbling Dice

Figurines Tumbling Dice

Après la guerre, les Argentins se tourneront vers des Mirage IIIC d’occasion auprès des Israéliens pour remplacer leurs pertes.

Voir les commentaires